06 janvier 2008

JEUX DE MOTS !!!

LE FAISEUR DE MOTS

Je suis le faiseur de mots,

Et le créateur d’images

Voyez, quand j’égrène mes maux :

Ils subliment même ma rage !...

De vingt-six lettres, je suis façonneur

Parfois aux enchères et parfois au rabais

Et parfois musicien ou simple sonneur :

Consonnes et voyelles… En un mot, l’alphabet

Noble poésie dont je fais l’éloge

Nourriture du jour pour remplir mon auge

Don qui surprend lorsqu’il surgit

En moi l’inexpert en magie !...

La lettre A, ses soeurs et ses frères

Sont le vivier toujours disponible

Où je vais puiser règles et repères.

Elles rendent TOUT, presque possible !...

L'A englobe l’Avant autant que l’Après

Lorsque suivie du B qui marque les Bordures

Ou aidée du C Ciment pour la structure

Elle donne un grand D fait pour Durer !...

Le E est hésitant et parfois même s’Eclipse

Il se cache et se voûte pour former une Ellipse

Ils peuvent parfois s’unir pour crier En Fin !...

Ou laisser le F, plus Fort, dire le mot Fin !...

Une Fin ponctuelle qu’il faudra dépasser…

Alors la lettre G s’émeut et se fâche

De fait, dans son ombre, la grande lettre H

Surgit dans la phrase prête à tout casser !...

Pourtant si futile, sera la vie du I

Qu’un simple pédoncule peut changer en J

Le I est l’ergot du coq qui dit toujours : Je

Et oublie souvent l’Importance des enJeux !...

Pour la lettre K le choix n’est pas varié

Le Kilo est facile vous l’auriez parié

La Laideur du L, cette droite qui dévie

Plonge dans le Marasme sans expliquer la vie

D’un V à l’envers dont les pieds ont doublé

Pour donner un M qui ne sert qu’à Meubler !...

Non dira le N pour tous les passants

Le mot sas avec un N voudra dire sans

Avec la venue du O, bouche en cul de poule,

Je sème la rondeur et l’eau qui en découle !...

Et si vous manquez d’air c’est un P sans odeur

Qui sort discrètement d’un Q tout en rondeur

Et deux faces de lunes qui n’ont l’R de rien

Qui donneront des R aux meilleurs des Ariens (à rien ?)

Le S est remarquable avec ses deux boucles

Il serpente patiemment décidé à passer

Si vous n’en voyez qu’un le S vous les redouble

Il vous les aSSène sans jamais se lasser !...

Aidé s’il le fallait par la barre haute du T

Mèche allumée dans un bâton de TNT

Le U tout à la tâche qui lui est dévolue

Offre deux ancrages à ceux qui lui ont plu

Elle affiche une rondeur qu’elle persiste à couver

Moins saillante ou incisive que la pointe du V

Cette pointe véritable qui colle sans rivets

Et se fixe sur une feuille, avec deux bras levés  !...

Craignant parfois la douceur du Vélin

Que la main du poète a sûrement lissé

Elle doublera les pointes jouant au plus malin

Mue en doux bleu Vénus qui ne veut nous blesser !...

Et si jamais le nombre de mues vous fâche

Chez les grecs, elles vous enverront, quêter,

Y voir les nombreux ports d’attache

Ou havres de paix pour s’Y abriter !...

Ces Yles nombreuses qui forment les cYclades

Que la mer déchaînée a maintes fois mises à mal

Et qui offrent aux marins leurs nombreuses rades

S’il veulent, à leurs quêtes, mettre un point final !...

Et quand ce mot est lâché, il n’y a plus de retour

C’est un mot si cher que l’on ne vend au rabais

Comme le Z vient marquer la fin de l’alphabet

Justicier solitaire, que nul ne peut duper

Il vient confirmer, sans faille et sans détour,

En traçant un Zed final de la pointe de son épée !...

Posté par petitpoete à 16:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur JEUX DE MOTS !!!

    Joli !

    Ludique, très agréable à lire... Un faiseur de mots qui ne donne aucun maux...

    Bravo pour ce texte

    Verre Eau

    Posté par Véro, 06 janvier 2008 à 20:01 | | Répondre
  • astucieux et très joliment dit
    Bravo!

    Posté par claude, 07 janvier 2008 à 17:43 | | Répondre
  • Faiseur de mots

    Les mots dessinent invariablement
    un sens à notre esprit que j'affectionne.
    Ce jeu subtil est merveilleux car notre
    écriture nous offre cette possibilité
    d'exercer des expressions à la mesure
    de notre compréhension.

    Au plaisir d'une prochaine rencontre
    et que votre plume accompagne toujours
    votre plaisir à la création,

    André, épervier

    Posté par Épervier, 08 janvier 2008 à 00:25 | | Répondre
Nouveau commentaire